Histoire du Musée 2

Histoire du Musée

Partie 2 : Les déménagements du Musée 

Le premier volet sur l’histoire du Musée s’arrêtait en 1977 avec la fusion des communes et la nécessité, pour la Ville de Mouscron, d’étendre les locaux réservés aux services de police vers ceux occupés par le Musée.

Robert Vandenberghe, directeur d’administration et fervent défenseur du patrimoine mouscronnois, prend la décision de le déménager dans l’ancienne maison du directeur de l’Ecole communale des garçons. Toutes les collections sont transportées par les services communaux au numéro 3 de la rue des Brasseurs. Il faudra attendre le 25 octobre 1980 pour la réouverture au public.

Fb 3 692 4
Fb 3 692 9

 M. Simoen et quelques élèves devant le portail de l'école communale des garçons
N° inv. 3_692_4

La traditionnelle photo de classe
N° inv. 3_692_9

Ce déménagement se fait dans un espace d’une superficie supérieure à 50% à celle des locaux de la rue de la Résistance. Les visiteurs constatent immédiatement un changement dans la scénographie et une meilleure mise en valeur des collections. Chaque pièce de la maison est consacrée à une thématique : des espaces reconstitués avec mobilier d’époque et mannequins sont présentés. On y découvre une classe d’école, un estaminet, l’atelier de divers artisans... Pour les thématiques telles l’éclairage, l’écriture, les pièges à animaux, … les vitrines en bois avec parois vitrées sont récupérées des premiers locaux de la rue de la Résistance.

Fb sabotier 2
Fb musee actuel 1
Laiterie 1

La saboterie

L'épicerie

La laiterie

Aménagement d’une annexe

Trente ans après la création du Musée (1983), les dons abondent encore de manière régulière. Les salles regorgent de collections. Se dessine la nécessité d’aménager de vrais bureaux fonctionnels pour permettre le travail d’inventaire et le traitement des archives.

A cet effet, le 24 septembre 1988, est inaugurée "l’annexe" – dans une ancienne bonneterie donnant sur la venelle pavée voisine du Musée. On y aménage en plus des bureaux du personnel, un espace dédié à Rémy Cogghe (dessins acquis par le Musée en 1985) et à la résistance à Mouscron durant la Seconde guerre mondiale (documents du fonds Marcel Sonneville).

La pharmacie Kint

Le dernier ensemble reconstitué à rejoindre le bâtiment de la rue des Brasseurs sera la pharmacie Charles Kint. En 2000, l’ensemble immobilier sis à l’angle de la rue Abbé Coulon et du passage Sainte-Barbe doit être démoli pour laisser place à un parking. La pharmacie sera sauvée in extremis et, avec elle, le destin tragique du pharmacien.

Fb 3 786 3

Le pharmacien Charles Kint se maria à l’âge de 32 ans.  Il emmena son épouse en voyage de noces à Lourdes. De retour à Mouscron, sa santé commença à se dégrader. Les médecins ne purent rien y faire et il mourut le 10 juillet 1911. L’officine était restée intacte, comme l’avait laissée le pharmacien.

La pharmacie avant la démolition du bâtiment

Fb 3 786 2
Fb 3 786 1
Fb 3 786 4

La pharmacie redéployée au premier étage du Musée

Fb 7 4533

A suivre...