Journées du patrimoine 2016

Patrimoines religeux et philosophiques

Journee patrimoine 2016 1

Table des matières

- Avant-propos
- la christianisation du nouveau quartier du Mont-à-Leux 1882-1890
- La procession de Notre-Dame-des-sept-Douleurs
- La Réforme et la Révolution des Pays-Bas à Mouscron au 16e siècle
- Le protestantisme à Mouscron et le temple de la Marlière
- Histoire mouscronnoise de la laïcité
- Regard sur les faïences de la Maison picarde
- Les funérailles civiles de la famille Vandevelde
- Symboliques remarquables des tombes du cimetière du Centre
- Les épées maçonniques du Musée de Folklore
- Anges et démons
- Bibliographie

Patrimoines religieux et philosophiques

A l’occasion de la 28e édition des Journées du Patrimoine, les 10 et 11 septembre 2016, le Musée de Folklore publie une brochure présentant le passé religieux et philosophique de Mouscron.

De tout temps, l’Homme s’est tourné vers une force supérieure pour comprendre le monde qui l’entoure.  De la préhistoire à nos jours, il a cherché des réponses à ses questions existentielles.  Le Musée conserve donc de nombreux témoignages de l’importance des courants religieux et philosophiques dans la vie quotidienne des Mouscronnois : objets de collections, documents d’archives et sources orales.

Cette brochure présente un panel des courants philosophiques et religieux qui ont rythmé la vie mouscronnoise de 1850 à 1950. Ouvrage scientifique, la plaquette ouvre des pistes intéressantes à aborder pour les cours de religion, de morale, et d’encadrement pédagogiques alternatifs.
Mouscron, communément appelée « ville des Hurlus », se doit de proposer une incursion au temps des guerres de religion du 16e siècle.  Qui sont ces protestants qui ont marqué notre histoire régionale et fréquenté Le temple évangélique de la rue de la Marlière ?

Au 19e siècle, le village de Mouscron devient une ville.  L’église St-Antoine de Padoue est un exemple emblématique de la christianisation du nouveau quartier qu’est alors le Mont-à-Leux (1882-1890).

Le cimetière du Centre abrite la tombe de la famille Vandevelde, décimée en 1918 par la chute d’un obus sur la maison.  Les funérailles civiles sont parmi les premières organisées à Mouscron et invitent à un parcours des décorations funéraires symboliques.

La salle des faïences de la Maison picarde, classée au patrimoine culturel immobilier de Wallonie depuis 1988, offre un regard vers la mythologie antique mais aussi vers la laïcité.

Focus enfin sur des objets francs-maçons bien ésotériques et sur l’imagerie « anges et démons ».

 

Auteurs : Virginie Berteau, Claude Depauw, Michel Franceus, Luc Pirson, Meggie Vandekasteele, Jean-Claude Vandevoorde, Véronique Van de Voorde

© Musée de Folklore 2016